vendredi, 15 décembre 2017

La Myopathie Atypique

La Myopathie Atypique

Erable2

 La Myopathie Atypique des Chevaux

La myopathie atypique des chevaux est une maladie très sévère qui affecte les chevaux vivant au pré. Elle se manifeste surtout à l'automne, et au printemps. Elle est souvent mortelle, mais des chevaux peuvent s'en remettre sans séquelles apparantes. C'est une maladie non-contagieuse, rencontrée depuis quelques dizaines d'années. Elle peut affecter plusieurs chevaux dans un même groupe.

La Cause

La maladie est causée par les graines et les plantules d'un érable, surtout l'érable sycomore, mais aussi l'érable négundo. Ces graines ont la forme d'une ailette, les fameuses “hélicoptères”. Ces graines contiennent des toxines. Ces érables ne se trouvent pas forcément dans les patures des chevaux, mais peuvent être distants jusqu'à 200 m, et les graines sont transportées par le vent. Tous les équidés de tout âge sont sensibles à la maladie, chevaux, ânes et mules, mais les jeunes chevaux et les âgés sont plus sensibles.

Les toxines attaquent le métabolisme des lipides des cellules musculaires. Il en resulte une accumulation de produits de dégradation des molécules du métabolisme énergétique dans le sang. Les muscles manquent d'énergie, les cellules musculaires se déteriorent et libèrent dans le sang la myoglobine, une molécule qui teint les urines en rouge.

Les muscles de la posture, les muscles cardiaques et les muscles respiratoires sont les plus atteints.

Les Symptomes

Des urines foncées. Le cheval est faible, déprimé.

Raideurs surtout de l'arrière-main, le cheval ne peut se lever, il reste couché sur le flanc.

Des troubles musculaires et de la transpiration.

Il peut y avoir des coliques, surtout causées par une vessie trop pleine.

Des difficultés respiratoires, une fréquence cardiaque élevée.

Une hypothermie dans la plupart des cas.

Parfois le cheval est retrouvé mort sans signes antérieurs. .

Le Traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique de la myopathie. Tous les traitements visent à soutenir les fonctions métaboliques, limiter l'aggravation de la destruction musculaire, réduire la souffrrance. Une prise de sang est nécessaire pour identifier les mésures spécifiques nécessaires, et pour donner un pronostic vital.

Un traitement augmente les chances de survie, mais la mort est fréquente. Le pronostic est mauvais dans le cas du cheval qui reste couché; si on a une constatation des grandes désordres sanguins; en présence de problèmes respiratoires et cardiaques.

Les chevaux obèses semblent moins affectés.

Si un cheval est atteint dans un lot, surveiller les autres, éventuellement faites faire une prise de sang.

Généralement il n'y a pas de séquelles après guérison.

Prévention

Enlever les arbres toxiques. 

Rétirer des patures à risque (érables dans le voisinage) les chevaux en automne et au printemps.

Donner des fourrages et un complément en quantité suffisant.

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/maladies/maladies-non-infectieuses/myopathie-atypique.html?L=0

http://labos.ulg.ac.be/myopathie-atypique/

http://www.favv.be/santeanimale/myopathieatypique/


Martine Bormans

Tous les Articles

Nos Partenaires nous aident, faites-leur confiance !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux